L’elfe des Arums

Extrait du livre : "Le Jardin Féerique".
Ecoutez la chanson de l’arum tacheté
(Il pousse dans les lieux humides et ombragés) :
Je n’ai, voyez-vous, ni clochettes ni pétales,
Comme en possèdent les roses ou les digitales.
Sachez, cependant, qu’un peu partout sur la terre,
Vous trouverez, à foison, des fleurs printanières –
Pétales, clochettes et coupes se côtoient –
Mais vraiment, vous n’en verrez pas deux comme moi.
 
A l’abri des serres chaudes vit mon parent,
L’arum cultivé, si majestueux, beau et blanc ;
Bien entendu, mon maintien n’est pas si royal,
Mais mon cornet n’est-il pas plus original ?
Mes feuilles luisantes font beaucoup de jaloux ;
Quant à mon spadice, il a tout du bijou ;
Au mois de septembre, mes baies sont magnifiques
(Mais surtout, n’y touchez pas, elles sont toxiques !)

 
Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s