Le petit peuple fantastique 11

Un soir, me promenant sur un chemin qui me rapprochait de ma demeure, j’ai entendu le cri d’une chouette. Il venait d’un arbre à une centaine de mètre. Je ne fis poit de bruit, je m’approchais délicatement pour apercevoir l’oiseau de nuit. Ses cris n’étaient pas stridents et une voix mélodieuse lui répondait. Et là fut ma surprise. Sur l’arbre à moitié mort, une superbe femme était assis près de l’oiseau. Celui-ci n’avait point peur et ils se parlaient. A mon grand étonnement, cette femme était superbement jolie et gracieuse. Elle portait quelque chose dans le dos, je croyais un vêtement, mais je vis des ailes, une paire d’ailes.
Je fis du bruit sans le vouloir, et la fée, car c’était bien une fée, me vit. Elle n’eu point peur, elle ne s’enfuit pas. Elle calma l’oiseau et m’observa. Je ne pensa même pas à fuir. J’étais hynoptisé. Je lui souris bêtement. Elle me renda le sourire. Je m’approcha, elle se redressa et je vis la beauté habillé d’un noir pur.
Elle me dis : "Je suis la fée de la nuit. Les animaux nocturnes sont mes amis. Je les protège. Garent à ceux qui tentent de leur faire du mal."
Je lui dis que je ne tenterai rien sur les animaux. Elle me sourit. Je lui ai parlé de mon petit peuple fantastique qui loge chez moi. Elle me promit de venir les voir.
Depuis cette rencontre, je l’ai souvent revu. Elle vient de temps en temps à la maison pour voir ses amis. Et je sais que lorsque le soir vient, une charmante dame, vêtu d’une robe noire, et d’une superbe paire d’aile majestueuse, veille sur moi, sur ma maison et sur le petit peuple.
 
 
Je connais deux autres petits garnements. L’un a sympatisé avec un hibou et l’autre adore à la cuisine aux champignons. Ils sont chez moi depuis un petit moment. Mais ils ont l’habitude de se cacher. J’ai retrouvé le gourmant de champignons cette semaine dans ma cuisine. Il en transportait un dans le dos. M’avouant aimé faire des farces avec son ami, je ne tarda point à voir le deuxième pointer son nez. Les voici tous les deux
Publicités
Cet article a été publié dans Collection. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Le petit peuple fantastique 11

  1. Tina dit :

    j\’ai aussi un ami, le mien a sympatisé avec la lune.. je te montrerai une photo.. si tu veux bien?

  2. Dany - dit :

    Bonsoir Cire, comme j\’ai eu raison de ne pas te déranger ce soir!
    Car j\’ai une magnifique histoire! J\’ adore ça !
    Merci pour le grand plaisir, je suis sûr que je vais bien dormir et faire de beaux rêves.
    A bientôt Cire,  et je te souhaite des belles choses; aussi belle que ton histoire.
    Je crois que quelque part en moi, toujours aussi une petite fille !!!

  3. Hervé dit :

    Bonsoir Cire
    Chuttt, il ne faut pas faire de bruit pour ne pas deranger la fée…
    Elle jolie ton histoire.
    Bon dimanche a toi.
    A bientot.
    Hervé

  4. Lutine dit :

    Bonjour à vous,
     
    Les Fées comme les Lutines ne se montrent qu\’à ceux ou celles qui croint en elles… sourire !
    Elles sont tout aussi présentent et visibles en ma demeure…
     
    Doux dimanche à vous.
     
    Lutine.
     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s