Costumes de Bretagne suite

Bonjour à tous, J’ai rattrappé mon retard en complètant mon album-photo sur les costumes de Bretagne. Une quinzaine de cartes postales ont rejointes les autres. Vous pouvez y découvrir les différentes coiffes bretonnes, des cartes présentant les bonnes vieilles bigoudennes et aussi deux copies d’anciennes cartes postales. Quand je peux, je vous inscrit en légende les commentaires qui se trouvent au dos des cartes. Pour ces deux copies, la description est trop longue et je manquerais de place. Je vais donc l’ajouter à l’article car pour comprendre les costumes présentés, la description est essentielle. Je fais de la copie de texte.
 
"JEUNE FILLE DE L’ILE DE SEIN" : Reproduction d’une carte postale ancienne.
 

Description de la carte : "Si la coiffe des femmes de l’Île de Sein évoque quelque peu les rubans de l’Alsace, rien dans leur costume ne rappelle la gaieté du vêtement alsacien. Autrefois, les femmes de l’île de Sein se coiffaient de blanc et portaient des tabliers de couleur. Puis elles optèrent pour le noir, de la tête aux pieds. C’est qu’il est sans doute mieux adapté au sombre romantisme de leur île sauvage, des rochers qui éventrent les navires et des marins naufragés en mer.

On dirait un costume de tragédie bien fait pour exprimer l’attente des fiancées et la douleur des veuves."

Quimper, vieux breton :

"Après les guerres du Premier Empire, des métrages importants de drap bleu, provenant des stocks utilisés pour la confection des uniformes militaires, furent rachetés par des commerçants de Quimper. Ils les revendirent aux tailleurs locaux qui fabriquèrent, alors, dans cette étoffe, les chupen (gilets des hommes). C’est pourquoi on appelle la région de Quimper le pays glazig (pays bleu).

Avant le Second Empire, époque où l’on vit apparaître e bragou-berr (pantalon étroit), les hommes arboraient le bragou-braz, sorte de culotte bouffante, plissée en accordéon, le plus souvent de toile ou de drap blanc, resserrée sous le genou par une cordelière à pompons ou par des rubans. La très large ceinture en cuir aux incrustations de cuivre, portée lâche, ne retenait pas le pantalon qui se laçait au gilet. Des guêtres de drap, boutonnées sur le côté, retombaient sur les chaussures ou les sabots."

Voici donc terminé la copie des deux textes. Ils apprennent beaucoup sur les costumes. Je souhaite retrouver d’autres cartes qui décriront les habits bretons. Si vous avez vous-même des explications intéressantes, je suis prenant.

 
Cet article a été publié dans Balade en Bretagne. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Costumes de Bretagne suite

  1. Ar Men dit :

    Merci Eric pour m\’avoir trouvé St Louis! Quand j\’étais enfant c\’était le roi que je préférais, mais plus tard, ayant lu davantage, je l\’ai moins apprécié. Mais bon sang que la statue est belle! Il doit cependant manquer quelque chose à voir son poing vide, un sceptre ou un épée…..C\’est vraiment sympa d\’avoir cherché, merci encore!Bises,Ar Men

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s